enfant en crise

Ni punition, ni laisser faire!

L’enfant pleure sans raison apparente ? Il fait des crises ? il a un comportement inapproprié ? Est-ce un caprice ? Que se passe-t-il vraiment ?

La parentalité empathique répond à toutes ces questions et cherche à construire l’avenir de l’enfant pour qu’il devienne autonome et responsable. L’éducation d’un enfant est surtout une relation de coopération. Des études ont démontré le lien entre des conduites parentales empathiques et l’expression d’émotions positives chez l’enfant. A l’inverse, une discipline rigide et incohérente administrée sous le coup de la colère inhibe l’expression émotionnelle de l’enfant. Ce dernier risque d’avoir des pensées négatives, d’être irritable ou agressif. Dans son livre « j’ai tout essayé ! » Isabelle Filliozat illustre bien l’inefficacité de la punition et donne des pistes pour agir autrement.

Pourquoi l’enfant fait des crises ou a un comportement inapproprié ?

Il peut y avoir différentes raisons :

  • Recherche de stimulations, besoin de bouger…
  • Comportement d’appel, besoin d’être remarqué…
  • Décharge de tension, besoin de pleurer pour se libérer…
  • Comportement naturel de son âge !
  • Réaction à une attitude inadaptée de l’adulte (cris, colère, punition…)

Qu’est-ce qui pousse à punir?

  • L’exaspération devant un comportement récurrent
  • L’impuissance
  • Des réactions de stress
  • L’envie de garder le contrôle et de montrer qui commande.

Quelles sont les conséquences de la punition ?

La punition est une illusion. Elle est efficace à court terme car elle s’adresse au comportement et non à la cause. Finalement, elle repousse le problème. L’enfant ne fait pas le lien entre la punition et le comportement.  Il ne comprend pas pourquoi son attitude était inappropriée. L’attention de l’enfant est détournée vers des sentiments négatifs à l’égard de l’adulte (injustice, crainte, énervement…) alors que le sentiment sain de culpabilité qui lui permettrait de prendre conscience de ses actions n’apparaît pas. L’enfant se retrouve sous stress et ne peut plus réfléchir à ce qu’il a fait. La peur et la honte générées par la punition ont un impact sur :

  • Ses performances intellectuelles
  • L’expression de ses émotions
  • Sa socialisation.

Petit à petit l’adulte perd de sa crédibilité car l’enfant se protège de ses sentiments désagréables par un haussement d’épaule « Je m’en fiche ! » (évitement) ou par des crises.

Cas pratique

La situation 
L’enfant pique une crise au supermarché car il veut quelque chose (bonbon, jeu…).
Les options
–  Cédez, lui donner ce qu’il demande? Ne pas cédez et le gronder? Dans les deux cas, c’est un piège car le besoin de l’enfant est nié.
–  Il a besoin d’être contenu, calmé, sécurisé même s’il crie plus fort et qu’il se débat. Si l’’adulte le tient tendrement et solidement cela déclenchera de l’ocytocine, l’hormone qui l’aidera à se calmer.
En prévention : Avant de partir au magasin donner des taches à l’enfant en fonction de son âge qui l’aidera à se focaliser sur celles-ci.
Autres pistes
Pour gérer les crises de votre enfant sereinement je propose un atelier « Stop aux crises » qui permet aux parents de comprendre ce qui se passe et d’être acteur dans la relation avec son enfant.

Bibliographie: Dr Thomas Gordon « Éduquer sans punir: Apprendre l’autodiscipline aux enfants » et Isabelle Filliozat « On ne se comprend plus »

J’espère que cet article vous a été utile. N’hésitez pas à commenter l’article et à partager vos expériences, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s